Orthodontie précoce
& interceptive
de l’enfant

Une première visite peut être envisagée dès 4 ans,
elle permet de déterminer la nécessité d'un traitement orthodontique
et d'évaluer le bon moment pour le réaliser.

Dès le plus jeune âge il est possible de prévenir les malocclusions dentaires avant leur installation ou leur aggravation.

Un traitement précoce ou interceptif améliorera non seulement la position des dents, mais surtout l’équilibre du visage, en contrôlant le bon déroulement de la croissance faciale et en assurant l’exécution optimale de toutes les fonctions oro-faciales.

L’objectif majeur est la prévention. Et si un traitement s’avère nécessaire, le but de celui-ci est d’éviter ou de simplifier un éventuel traitement orthodontique en denture permanente, c’est à dire à l’âge de l’adolescence.

Les appareils utilisés sont généralement amovibles, très peu visibles et réalisés sur mesure pour plus d’efficacité, de précision et de confort.

Un traitement orthodontique précose chez le jeune enfant dure en général de 6 à 12 mois. Il est suivi de contrôles périodiques en attendant l’évolution complète des dents définitives.

Les avantages d’un traitement d’orthodontie interceptif sont multiples: il est rapide, il est stable parce qu’il agit en profondeur sur les bases squelettiques. Et il est surtout très bien accepté par les jeunes et très jeunes enfants.

Le suivi d’une croissance harmonieuse des mâchoires est un objectif majeur car il permet d’éviter les décalages et les malpositions dentaires.

Il est souhaitable d’examiner l’enfant à un âge précoce, afin de dépister une éventuelle anomalie de croissance des maxillaires pour recréer une harmonie squelettique, fonctionnelle et dentaire, alors que la plupart des traitements visent uniquement à déplacer les dents pour les aligner. Des dents mal alignées ne nécessitent pas systématiquement un traitement, parfois, les dents se mettent en place naturellement.


Un traitement chez le jeune enfant permet d’éviter ou préparer un traitement multi-attache ultérieur, plus court et dans un contexte morphologique équilibré, ce qui respectera l’équilibre individuel de l’enfant et donc un meilleur résultat esthétique.

Chaque appareil peut être personnalisé par l’enfant,
l’appareil devient ainsi un « petit bijou » unique.

Conseils pour les enfants

Je le tiens par les crochets (gauche et droite) et je viens l’insérer délicatement. Et je crée une pression avec les pouces afin de bien appliquer l’appareil contre le palais.
Il ne faut pas le mettre dans la bouche en croquant dessus !
Je dois sentir que les crochets sont bien mis.

Je le nettoie à chaque fois que je me brosse les dents, avec une brosse à dent manuelle et du dentifrice.
Je passe bien la brosse au niveau des crochets, vérin(s) et du palais.
Pour le désinfecter et éviter les dépôts de tartre, je peux le laisser tremper dans du vinaigre blanc, 5 à 10 minutes tous les jours.
Par contre il ne faut  jamais utiliser de l’eau chaude ! Cela risque de déformer l’appareil !

Je dois mettre la clé dans le vérin en suivant bien le sens de la flèche.
Je l’active en respectant les consignes de mon orthodontiste.

Je dois ranger mon appareil dans sa boîte.
En aucun cas dans un mouchoir ou posé sur un meuble. (Risque de perte)
Attention si tu as un chien (Il pourrait te casser ton appareil en le mordant) !
Ferme bien ta boîte si tu as un chat : ils sont très curieux et adorent jouer avec les appareils !

Conseils pour les parents

Les enfants ont du mal à parler comme avant et c’est normal, la langue doit retrouver de nouveaux appuis, alors il faut s’entrainer à parler en faisant de la lecture, en parlant plus lentement et surtout en cherchant à bien prononcer les mots. Aidez-les, corrigez-les et encouragez-les ! Ils y arrivent tous très vite, à la seule condition de s’exercer dès le premier jour.

Après la pose d’un appareil amovible, il faut quelques jours d’adaptation, les muqueuses vont se renforcer peu à peu. Utilisez des bains de bouche ou des gels anti-aphtes qui vous ont été conseillé et qui sont disponibles en pharmacie et éventuellement un antalgique.

Il faut bien se nettoyer le nez avec du spray d’eau de mer et bien se moucher, cela aidera votre enfant à pouvoir respirer correctement par le nez et à mieux supporter son appareil pour s’endormir avec et le garder toute la nuit. La motivation compte aussi énormément : un enfant positif et un entourage qui le soutient acceptera beaucoup plus vite son appareil.

En milieu scolaire : faites une déclaration auprès de l’assurance scolaire, surtout s’il s’agit d’un accident causé par un autre enfant. Hors milieu scolaire, vérifiez avec votre assurance la prise en charge éventuelle des dommages. Une empreinte sera nécessaire pour confectionner un nouvel appareil.

Tout choc dentaire entraînant une fracture, luxation, expulsion d’une dent…, même mineur doit être signalé rapidement à votre chirurgien-dentiste référent qui sera amené à réaliser les premier soins. Il faut également prévenir notre cabinet afin de vérifier qu’il n’y ait pas de conséquence sur le dispositif lui-même.